AU Letter of Endorsement

Dear African Union Commission Chairperson, Moussa Faki,

Following the application of Ms. Aya CHEBBI for the position of African Union (AU) Envoy on Youth, we are honored to endorse her candidature.  

Over the past decade, Aya has dedicated her time working with governments, intergovernmental organizations and civil society to achieve the African Union’s vision of a “An integrated, prosperous and peaceful Africa, driven by its own citizens and representing a dynamic force in global arena.” She has demonstrated servant leadership by maximizing strategic partnerships, digital and membership resource mobilization to build one of Africa’s largest youth-led Pan-African movements, Afrika Youth Movement (AYM).

She raised impact and engagement to reach over 10,000 youth members in 40 countries across Africa and the diaspora.  Aya works tirelessly to create spaces where African youth can add their voices to regional and international discourses on the implementation of Agenda 2063 and the Sustainable Development Goals.

Aya’s vision for the Envoy office focuses on six major areas:

(1) Prevention: Creating inclusive non-violent spaces for youth across the continent, nationally, regionally and globally building upon the efforts of the African Youth Charter among other AU strategies and policies. This will eventually address issues of peace and security, humanitarian action and preventing violent extremism;

(2) Holistic Empowerment: Civic engagement, education, employment, women’s empowerment and participation in the Agenda 2063 and decision making as well as self-development to address the needs of youth constituencies across the continent. This will include training, mentoring and networking opportunities as well as convenings hosted at the AU for youth to engage with AU member states;

(3) Protection: Advocacy to protect youth rights including migrants, refugees, people with disabilities, young women and the most vulnerable;

(4) AU Youth Fund: Mobilizing Pan-African campaigns that strengthen awareness about youth challenges and support youth-led initiatives with active citizenship;

(5) Pan-Africanism: Engaging youth in understanding and redefining Pan-Africanism and acting in solidarity with Ubuntu values;

(6) Bottom-up approach: Re-shaping AU engagement strategies and member states’ policies on youth by establishing sustainable de-centralized multi-stakeholder partnerships.

Having been engaged in existing intergenerational dialogues since the AU’s 50th anniversary in 2013, Aya aspires to be a bridge and trust builder by linking African youth with member states, regional institutions, and the AU by shaping intergenerational dialogues at the heart of the AU.

She also aspires to be a convener of more results-oriented and inclusive convenings for youth with rigorous accountability mechanisms. Aya’s track record proves that she will be a catalyst for change by strengthening partnerships and fundraising in innovative ways while amplifying the voices of African youth at continental and global levels.  

As a young Tunisian woman who has advocated for peaceful social change for years, Aya’s appointment as AU Youth Envoy will also demonstrate the AU’s commitment to the continent’s total transformation, one young person at a time. She is knowledgeable of the different cultural and geographical contexts across the continent having played an important role as a connector and mediator across ethnicities and faiths.

Having been born in Tunisia with Algerian roots, a fluent speaker of Arabic, French, and English, lived in Kenya and worked with thousands of youth groups across 30 African countries, Aya embodies the geographical, linguistic, and ethnic diversity of Africa. She boldly articulates the aspirations and frustrations of marginalized youth in her country and Africa at large and constantly challenges the arbitrary North–Sub-Saharan Africa divide.

We endorse, without any reservations, the application of Aya Chebbi for the position of AU Envoy on Youth. Her accomplishments, commitment to African youth advocacy, Pan-Africanism and sense of global citizenship make her the perfect candidate for this role. We firmly believe that if selected, she will go above and beyond the call of duty.

Yours sincerely:

AU Lettre d’approbation

Cher Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki,

Suite à la candidature de Madame Aya Chebbi au poste d’Envoyé de l’Union Africaine (UA) pour la Jeunesse, nous sommes honorés de soutenir sa candidature.

Au cours de la dernière décennie, Aya a consacré son temps à travailler avec les gouvernements, les organisations intergouvernementales et la société civile pour réaliser la vision de l’Union Africaine : « une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène mondiale ».

Elle a fait preuve de leadership serviable en maximisant les partenariats stratégiques, la mobilisation des ressources par le digital et l’appartenance pour construire l’un des plus grands mouvements panafricains dirigés par des jeunes, le Mouvement de la Jeunesse Africaine (AYM).

Elle a suscité un impact et un engagement qui lui ont permis d’atteindre plus de 10 000 jeunes membres dans 40 pays d’Afrique et de la diaspora. Aya travaille sans relâche pour créer des espaces où la jeunesse africaine peut ajouter sa voix aux discours régionaux et internationaux sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 et les Objectifs de Développement Durable (ODD).    

La vision d’Aya pour le poste d’Envoyé se fonde sur dix domaines principaux :

  1. Prévention : Créer des espaces non violents, inclusifs pour les jeunes, à travers le continent, au niveau national, régional et mondial, en s’appuyant sur les efforts de la Charte Africaine de la Jeunesse, entre autres stratégies et politiques de l’UA. Cela ne sera pas sans lien avec les questions de paix et de sécurité, d’action humanitaire et de prévention de l’extrémisme violent.
  2. Autonomisation holistique : Engagement civique, éducation, emploi, autonomisation des femmes et participation à l’Agenda 2063 et à la prise de décisions ainsi que le développement personnel pour répondre aux besoins des groupes de jeunes à travers le continent. Cela inclura des opportunités de formation, de mentorat et de réseautage ainsi que des réunions organisées à l’UA pour permettre aux jeunes de s’engager aux cotés des Etats membres de l’UA.
  3. Protection : Plaidoyer pour la protection des droits des jeunes, y compris les migrants, les réfugiés, les personnes handicapées, les jeunes femmes et les plus vulnérables.
  4. Fonds pour la jeunesse de l’UA : Mobilisation de campagnes panafricaines à l’effet du renforcement de la sensibilisation aux défis de la jeunesse et soutien aux initiatives dirigées par des jeunes dans un esprit de citoyenneté active.
  5. Panafricanisme : Engager les jeunes dans la compréhension et la redéfinition du panafricanisme et agir en conformité avec les valeurs de l’esprit Ubuntu.
  6. Approche ascendante : redéfinir les stratégies d’engagement de l’UA et les politiques des Etats membres en faveur de la jeunesse, en établissant des partenariats décentralisés, durables et multipartites.  

Engagée dans les dialogues intergénérationnels depuis le cinquantième anniversaire de l’UA en 2013, Aya aspire à être un pont et une bâtisseuse de confiance en reliant la jeunesse africaine aux Etats membres, aux institutions régionales et à l’UA en initiant des dialogues intergénérationnels au cœur de l’UA.   

Elle aspire également à organiser des réunions plus orientées sur les résultats et inclusives pour les jeunes avec des mécanismes de responsabilité rigoureux. Les antécédents d’Aya prouvent qu’elle sera un catalyseur de changement en renforçant les partenariats et la collecte de fonds, de manière innovante, tout en amplifiant la voix de la jeunesse africaine au niveau continental et mondial.

En tant que jeune femme tunisienne qui milite pour un changement social, pacifique depuis des années, la nomination d’Aya au poste d’Envoyé de l’Union Africaine pour la Jeunesse démontrera l’engagement de l’UA à la transformation totale du continent, un jeune à la fois. Elle connait les différents contextes culturels et géographiques à travers le continent, ayant joué un rôle important, en tant que lien et médiateur entre les ethnies et les religions.

Née en Tunisie avec des racines algériennes, parlant couramment l’Arabe, le Français et l’anglais, vivant au Kenya et travaillant avec des milliers de groupes de jeunes dans 30 pays africains, Aya incarne la diversité géographique, linguistique et ethnique de l’Afrique. Elle exprime avec audace les aspirations et les frustrations des jeunes marginalisés dans son pays et en Afrique et remet constamment en question la division arbitraire de l’Afrique subsaharienne.

Nous approuvons, sans aucune réserve, la candidature d’Aya Chebbi, au poste d’Envoyé de l’Union Africaine pour la Jeunesse. Ses accomplissements, son engagement pour la défense de la jeunesse africaine, son panafricanisme et son sens de la citoyenneté mondiale font d’elle la candidate idéale pour ce rôle. Nous croyons fermement que si elle est sélectionnée, elle ira au-delà de l’appel du devoir.

Cordialement.                            

Facebook Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

//]]>